Cours de Wen-Do

Les arts-martiaux japonais arrivent dans les pays occidentaux au XIXe siècle, en particulier dans les pays anglo-saxons. Les premiers cours réservés aux femmes apparaissent au tournant du XXe siècle. En Amérique du nord, les clubs sportifs féminins proposent des cours d’autodéfense sur la base de la lutte et de la boxe. En Grande-Bretagne, Edith Garrud ouvre un dojo en 1905. Elle propose des cours d’autodéfense aux suffragettes pour se protéger des violences policières[1] et entraîne un groupe de gardes-du-corps (Bodygard) pour la Women’s Social and Political Union. La pratique du judo et du jujitsu se répand chez les femmes.  L’autodéfense est alors perçue comme un moyen pour les femmes de se réapproprier l’espace public. Les manuels d’autodéfense sont rédigés par des hommes, véhiculent une vision essentialiste des femmes et axe l’autodéfense sur les stratégies d’évitement. Dans les années 1960, des femmes s’approprient l’autodéfense en créant des groupes non-mixtes et en diffusant leurs propres manuels.

 

« En venant agir sur le corps, l’autodéfense féministe se situe dans la longue tradition du combat des femmes pour la réappropriation de leur corps. Dans les mobilisations contre le viol, pour le droit à l’avortement et à la contraception ou pour la liberté sexuelle, le corps des femmes a été positionné comme un enjeu de lutte et investi comme un « champ de bataille » par le féminisme des années 1970. En témoignent aussi bien les mouvements pour la réappropriation des moyens de contrôle de sa santé et de sa sexualité (on pense aux pratiques d’auto-examen gynécologique ou aux avortements clandestins) que les groupes d’autodéfense féministe. L’autodéfense féministe se distingue cependant par une utilisation plus agressive du corps, dans une logique d’appropriation de pratiques traditionnellement masculines et ainsi de déconstruction des normes dominantes de la féminité. »

Millepied Anne-Charlotte, « L’autodéfense féministe : entre travail sur soi et transformation collective », Nouvelles Questions Feministes, Vol. 36, nᵒ 2, 2017, p. 50‑65 [en ligne].

 

Les féministes de la deuxième vague sont divisées sur l’usage de la violence. Cette pratique conduirait à l’individualisation de la lutte, entraînerait une culpabilisation de la victime, dépolitiserait la violence et la résistance à celle-ci[2]. La pratique de l’autodéfense connut davantage de succès en Amérique du Nord qu’en Europe. C’est d’ailleurs au Canada que se développent deux méthodes : le Fem Do Chi et le Wendo (tandis qu’en Autriche est créé le Seito Boei)[3]. Des stages se sont organisés progressivement en France, sans que cela ne devienne une pratique massive dans les mouvements féministes. Le Wendo est la pratique la plus répandue.

 

Quelles traces trouve t-on des stages de Wendo dans les archives de et sur l’Ouest ?

Fonds Anne-Marie Charles, 38AF17-3 – Centre des archives du féminisme

Une affiche sur un cours de Wen-Do aux Danaïdes, sans date. Les Danaïdes est une association et une cafète non-mixte tenue par le groupe de lesbiennes d’Angers et ouvert en 1982 au 31 rue du Cornet.

 

Fonds Marie-Françoise Gonin, 45AF19 – Centre des archives du féminisme

[Document retranscrit], anonyme sans date.

Cours de Wen-Do

Aide-mémoire

 

Exercice mental (être dans l’instant présent, sentir son entourage. Respiration abdominale doucement, sans effort)

Se relever du sol

Coudes renforcés

Etranglement amateur avant, arrière

Un pas, une descente. Position pour la descente.

Les parties du corps selon l’effet que les coups peuve,t avoir sur elles : effet dur et effet doux

Coup de pied éclair (bol du pied)

Cri de la puissance intérieure

Poing et coup de poing Wen-Do

Poing karaté → Uraken (ouragan)

→Poing Marteau

Shuto (couteau)

Coups de coudes

Coup d epied à partir du sol (avec talon)

Blocages avec les bras

Libération d’une prise de poignet (3 façons)

Libération d’une poignée de main

Prises de l’ours avant et arrière, griffes d’aigle

Variations de l’étranglement amateur avant, arrière

Etranglement profesisonnel avant (judo)

Ecrasée au sol

Attaque amateur couteau avant

Attaque professionnel couteau avant n°1

Attaque professionnel couteau avant n°2 (guillotine)

Menace professionnel couteau avant coups de pied en croissant

Un pas, une descente dure

Une main sur l’épaule, 2 mains sur l’épaule

Clé de bras.

 

Fonds Marie-Françoise Gonin, 45AF19 – Centre des archives du féminisme

Principes de base de l’enseignement du Wen-Do

La vigilance.

L’art d’éviter les situations dangereuses.

La compétence physique et technique en cas d’attaque.

Prenez au sérieux toutes les menaces verbales/

Il y a différents niveaux de réaction : vous ne rendriez pas aveugle un individu qui aurait voulu vous embrasser, mais vous le pourriez si celui-ci avait voulu vous tuer. Les attaques se font de personne violente à personne non-violente et de personne grande et forte à personne plus petite. Ce n’est pas nécessairement le Mâle contre la Femelle.

La ligne de justice est la frontière qui sépare votre territoire de la présence d’autrui. Dès que quelqu’un franchit cette ligne, vous devenez inconfortable. Cette ligne se déplace selon ls situations.

Ne préjugez pas une situation ? ne faites pas de suppositions émotives. Evitez si possible les situations potentiellement dangereuses. Soyez sensible à ce qui vous entoure, relaxez et respirez profondément aussi souvent que vous y pensez, jusqu’à ce que ça devienne automatique. Les gens comme les animaux réagissent devant la manifestation de la peur. Soyez « ici et maintenant » là où se trouve l’attaque. Faites quelque chose « maintenant ». Fondez votre décision sur ce qui se passe « maintenant ».

Ne pas prendre de décision est aussi un choix.

Réfléchissez et soyez consciente de vos rôles. Ne les laissez pas vous dominer et faire de vous une victime. En étant consciente, vous serez libre de choisir votre rôle. Vous êtes un être important, unique, qui vaut la peine d’être défendu. Vous pouvez apprendre à vous défendre SI VOUS LE VOULEZ.

Votre corps est votre meilleure arme, on ne peut vous l’enlever pour l’utiliser contre vous, contrairement à une arme extérieure. Lorsque votre attaquant possède une arme, vos chances diminuent à mesure qu’il la rapproche de vous, mais vous avez toujours la possibilité de vous en sortir. Les quatre éléments d’auto-défense du Wen-Do sont : la surprise, la circularité, la fluidité et la confiance en soi. Nous enseignons des techniques dures et des techniques douces. Les techniques douces pourront causer une douleur mais sans dommage permanent. Les techniques ures sont par contre, impardonnables : elles peuvent estropier ou tuer. Quand un attaquant a prise sur vous, engagez-vous dans son mouvement pour ensuite l’utiliser comme contre-attaquant et/ou mouvement de relâche.

Avant de frapper, regardez votre attaquant, ou dans sa direction.

Visez « à travers ». Contre-attaquez deux fois ou plus de toutes vos forces. Utilisez TOUT votre corps et votre esprit, vous devez mobiliser le maximum de vos énergies.

N’arrêtez pas de penser : chaque situation est différente, même si celles-ci peuvent suivre un schéma d’ensemble similaire. Si une technique de défense s’avère inefficace, utilisez-en une autre sans attendre. Pratiquez vos techniques physiquement et mentalement. Les meilleures techniques sont celles dont vous vous souvenez et que vous savez utiliser.

 

[1] Lachenal Perrine, Self-défense féminine dans le Caire en révolution : techniques de genre et jeux de violence., Thèse doctorat, Université Aix-Marseille, Université Aix-Marseille, 2015, p. 192.

[2] Zeilinger Irene, « Une brève histoire de l’autodéfense pour femmes », Garance, 2018, p. 9.

[3] Millepied Anne-Charlotte, « Le pouvoir des mots et des corps. L’autodéfense féministe, lieu de production de scripts sexuels alternatifs », Itinéraires. Littérature, textes, cultures, , nᵒ 2017‑2, 2018 [en ligne].

Pour citer cet article : Marine Gilis, "Cours de Wen-Do," in La recherche comme une aventure, 11/07/2021, https://laventure.hypotheses.org/2297.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20/08/2021

    […] Gilis, Cours de Wen-Do, La recherche comme une aventure (=Carnet Hypothèses) (11 juillet […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search