Témoigner pour le féminisme

Je suis membre d’Archives du féminisme depuis 2017. Archives du féminisme a pour objectif de collecter les archives privées des militant.e.s et des associations féministes et les archives concernant la cause des femmes, les sauvegarder, les classer, les inventorier et les mettre à la disposition de la recherche, organiser des colloques, des journées d’études, des expositions destinés à faire connaître les travaux menés dans ce domaine de la recherche historique et plus généralement, prendre toute initiative pour faire connaître et valoriser les fonds d’archives féministes. J’ai eu l’idée de relier mon travail de thèse à mon implication militante à Archives du féminisme. Puisque je devais rencontrer des féministes qui ont participé aux luttes dans les années 1970 en Bretagne et Pays de la Loire, pourquoi ne pas filmer une partie de l’entretien de façon non-directive? J’ai donc rejoint la commission audiovisuelle de l’association en 2018. Si toutes les militantes rencontrées n’ont pas accepté ce dispositif, j’ai pu néanmoins enrichir le fonds Témoigner pour le féminisme de 35 nouveaux témoignages. Ma priorité reste mon travail de thèse, le témoignage filmé est un travail supplémentaire que je réalise uniquement si les féministes sont intéressées pour témoigner face caméra.

Plage des Rosaires à Plérin. Matériel de la commission audiovisuelle d’Archives du féminisme.

Témoignage et protection

L’entretien filmé fait l’objet d’un contrat de témoignage qui garantit la protection du témoin et prévoit les conditions de diffusion et de confidentialité. Une fois le témoignage réalisé, je fais un montage que j’envoie à la personne qui a témoigné, qui peut ensuite l’utiliser dans le respect des conditions du contrat. Archives du féminisme a mis en place un partenariat avec Humanum-Loire, qui est un organisme dédié aux Humanités Numériques en Pays de la Loire au service des laboratoires de recherche en Sciences humaines et sociales. Des expert.e.s en numérique vont donc s’occuper de la bonne conservation des témoignages, dans un cadre protégé et universitaire, pour une durée de 15 ans.

Les témoignages n’ont pas vocation a être transmis à des personnes tiers ni à circuler sur internet.

Consultation des témoignages

35 témoignages sont actuellement déposés et consultables au Centre audiovisuel Simone de Beauvoir à Paris. Pour les modalités de consultation, rendez-vous sur le site de l’association ici.

Ils seront prochainement déposés au Centre des archives du féminisme à Angers et à la bibliothèque Marguerite Durand à Paris.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20/10/2021

    […] Témoigner pour le féminisme […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search