Synopsis

Luttes féministes en Bretagne dans les années 1970

 

Ce film présente des extraits de 12 témoignages qui permettent de comprendre les luttes féministes en Bretagne dans les années 1970. Plusieurs de ces témoignages retracent les enjeux de la légalisation de l’avortement, entre expérience d’avortement par sonde, engagement au MLAC (Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception) et évolution de la gynécologie. Le sujet de la maternité est abordé à travers le récit d’une maternité difficile et la lutte pour la naissance sans violence. Quelques-unes témoignent de leurs engagements dans des groupes d’extrême-gauche ainsi que de la violence de certaines manifestations. Il est question de non-mixité avec les groupes femmes et la création de lieux comme le café la Marg’elle à Rennes. Elles ont été plusieurs à s’être engagées au sein du Planning familial. Elles abordent les résistances face à leurs actions et l’articulation entre vie personnelle et militantisme.

 

Ont témoigné dans ce film (par ordre d’apparition dans le film) : Brigitte Gendre (Rennes), Françoise Soulimant (Rennes), Catherine Barbotin (Rennes), Andrée Chapalain (Rennes), Catherine Guy (Rennes), Catherine Debruyères (Saint-Brieuc), Christine Morette (Rennes), Rose-Marie Sanchez (Brest), Micheline Raoul (Douarnenez), Monique Prevost-Guerer (Douarnenez), Danielle Bousquet (Saint-Brieuc), Anna Chouat (Saint-Brieuc).

 

Luttes féministes en Pays de la Loire dans les années 1970

 

Ce film présente des extraits de 21 témoignages qui permettent de comprendre les luttes féministes en Pays de la Loire dans les années 1970. Vous pourrez découvrir les actions de différents groupes et associations en Pays de la Loire (Choisir Sud-Loire, Groupe Yonnais Féministe, l’équipe du journal Dévoilées, SOS femmes, Planning familial). Certaines témoignent de l’impact de Mai 68 dans leur couple et dans l’éducation des enfants. Quelques-unes se sont lancées dans un engagement au sein d’un parti politique (Parti socialiste, mouvement écologiste) quand d’autres évoquent leur lutte pour l’égalité professionnelle (exemple de l’artisanat), le choix du métier et la reconnaissance d’un statut pour les femmes agricultrices. Le sujet de l’avortement et de la contraception est abordé avec des informations sur l’organisation de voyages à l’étranger pour celles qui voulaient avorter, sur la technique de l’avortement par la méthode Karman, sur la pratique de la vasectomie et les essais de contraception masculine. Certaines témoignent de la lutte contre le viol et les violences faites aux femmes. La question de la place des lesbiennes dans le mouvement féministe est également présente. La non-mixité est évoquée en lien avec des expériences au sein des mouvements d’extrême-gauche.

 

Ont témoigné dans ce film (par ordre d’apparition dans le film) : Anne Valin (La Roche-sur-Yon), Anne-Marie Giffo-Levasseur (Nantes), Marie-Mad Tallineau (Nantes), Anne-Marie Couder (Nantes), Danielle Largilière (Nantes), Marie-Françoise Gonin (Nantes), Madeleine Bouttier (Port-Brillet), Bernard Meslé (Rezé), Christian Bonnaud (La Roche-sur-Yon), Fanfan Pierron (Angers), Yvette le Govic (Nantes),  Marie-Françoise Meslé (Rezé), Claude Perret et Martine Gassiot (La Roche-sur-Yon), Janou Mathé (La Roche-sur-Yon), Paquita Franco-Blanchard (La Roche-sur-Yon), Françoise Rampillon-Mignon (La Roche-sur-Yon), Monique Préau (La Roche-sur-Yon), Pascal Scilbo (Nantes), Marie-Madeleine Grangé (Laval), Michèle Huard (Laval), Louisette Guibert (Nantes).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search